« Maubeuge a été le point de départ de ma saison » Olivier Robert

Vainqueur du Grand Prix CSI 3* Lorban / Ville de Maubeuge avec Eros, le cavalier français Oliver Robert revient sur le concours qui a changé la suite de sa saison 2017 et ouvert les portes de nombreux concours !

Comment allez-vous depuis votre victoire l’an passé ? A-t-elle changé votre saison ?

Olivier Robert : « Je vais bien, merci ! C’est un fait, le Jumping de Maubeuge a été le réel point de départ de la mise en lumière d’Eros qui a été juste merveilleux tout au long de la saison, avec une victoire dans la Coupe des Nations de Dublin, merveilleux à Calgary… J’adore Maubeuge et je garde un souvenir tout à fait formidable de l’édition précédente. C’était un des beaux moments 2017, parce que gagner c’est toujours rare. »

Justement, quel est votre lien avec le concours de Maubeuge ?

O.R : « Sincèrement, je suis venu pour la première fois un peu par hasard il y a donc deux ans car l’équipe de France était au CSIO de Lummen mais l’étape a été annulée à cause de la pluie. Du coup, sur la route du retour, l’organisateur du concours de Maubeuge nous a donnés la possibilité de nous arrêter à Maubeuge où il nous a mis quelques boxes supplémentaires. J’y avais fais une première année assez bonne, et j’ai fais une deuxième année formidable ! J’y retournerai bien évidemment cette année puisque c’est vraiment un des concours que j’apprécie énormément.

olivier robert eros Grand Prix Group Lorban / Ville de Maubeuge 2017

C’est un concours du peuple, on est très heureux de sauter aux quatre coins de la planètes dans des endroits magnifiques et tellement spéciaux, mais aller à Maubeuge est vraiment quelque chose de serein, sans prise de tête. Tous les anglais aiment y aller… Quand on veut démarrer une belle saison sur herbe (qui en plus est de très belle qualité), on va à Maubeuge, c’est comme ça ! Et donc trois semaines avant La Baule, j’irai à Maubeuge. »

Cette piste en herbe, maintenant rare au niveau international, c’est quelque chose qui vous tient à cœur ?

O.R : « La piste a beaucoup de dénivelé, ça rend le sport encore plus beau et plus technique. Très sincèrement, j’adore cet endroit. »

Interview réalisée par Théo Caviezel.

Publicités